José Navas – Biographie

José Navas

José Navas

Né au Venezuela en 1965, José Navas arrive au Québec en 1991. Il s’illustre tout d’abord comme danseur soliste habile et influent, pour ensuite créer des pièces de groupes qui marqueront par leur style téméraire et inhabituel. Il a plus d’une trentaine d’œuvres à son actif, soit en tant que chorégraphe autonome ou en tant que directeur artistique de sa compagnie, Compagnie Flak. Récemment, il concentre sa recherche artistique sur la nature et la pureté du mouvement. Son travail actuel est facilement qualifié par l’abstraction, la sobriété, l’intensité et la profondeur.

Commençant sa formation à Caracas, José Navas quitte son pays natal pour poursuivre ses études à New-York, au studio Merce Cunningham. Il collaborera avec de nombreux chorégraphes indépendants. Durant cette période, William Douglas créé un solo pour lui, lui valant le Bessie Award, récompensant son talent en danse. Les deux hommes quittent pour Montréal, où ils collaboreront jusqu’à la mort de Douglas en 1996.

C’est à son arrivée à Montréal qu’il débute sa carrière de chorégraphe. Il fonde sa compagnie en 1995 et donne plus de 300 représentations dans 20 pays différents, le tout échelonné sur une période de 11 ans. Il est rapidement reconnu et sollicité à travers le monde, autant dans le monde de la danse qu’au cinéma. En 1999, le magazine européen Ballet Tanz Aktuell International le nomme «meilleur jeune chorégraphe étranger».

En 2000, il créé sa pièce Perfume de Gardenias, qui fera salle comble à Montréal pendant 3 semaines, et sera présentée dans plusieurs grandes villes, dont New-York et Londres. Toutes ses pièces présentées par la suite feront salles combles partout dans le monde.

En 2004, Navas décide de retourner au mouvement pur. Avec The Heavens, burning with Hours, il redécouvre le sens profond de la simplicité. Il ne désire qu’explorer le mouvement et l’espace, utilisant des techniques de bases de la gestuelle postmoderne new-yorkaise.

Il collabore avec les Grands Ballets Canadiens en 2007, pour le Gala d’adieux d’Anik Bissonnette, avec Límpido amor.

Il renoue avec le solo en 2008 avec Miniatures. C’est la première fois qu’il révèle son histoire personnelle, œuvre réalisée pour son père.

 

José Navas cherche à favoriser le multiculturalisme et n’hésite pas à utiliser sa compagnie pour le faire. Il créé de nombreux séminaires, programmes diverses et enseigne dans le but de faire connaître sa culture et son amour de la danse.

Publicités

~ par valerieecloutier sur 28/05/2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :